Zac.4 :1-10:  LE CHANDELIER D’OR ET LES SEPT LAMPES

 

L’ange qui parlait avec moi revint, et il me réveilla comme un homme que l’on réveille de son sommeil. Il me dit: Que vois-tu? Je répondis: Je regarde, et voici, il y a un chandelier tout d’or, surmonté d’un vase et portant sept lampes, avec sept conduits pour les lampes qui sont au sommet du chandelier; et il y a près de lui deux oliviers, l’un à droite du vase, et l’autre à sa gauche. Et reprenant la parole, je dis à l’ange qui parlait avec moi: Que signifient ces choses, mon Seigneur? L’ange qui parlait avec moi me répondit: Ne sais-tu pas ce que signifient ces choses? Je dis: Non, mon Seigneur. Alors il reprit et me dit: C’est ici la parole que l’Eternel adresse à Zorobabel: Ce n’est ni par la puissance ni par la force, mais c’est par mon esprit, dit l’Eternel des armées. Qui es-tu, grande montagne, devant Zorobabel? Tu seras aplanie. Il posera la pierre principale au milieu des acclamations: Grâce, grâce pour elle! La parole de l’Eternel me fut adressée, en ce mots: Les mains de Zorobabel ont fondé cette maison, et ses mains l’achèveront; et tu sauras que l’Eternel des armées m’a envoyé vers vous. Car ceux qui méprisaient le jour de faibles commencements se réjouiront en voyant le niveau dans la main de Zorobabel. Ces sept sont les yeux de l’Eternel, qui parcourent toute la terre”.

 

 

 

L’IMPORTANCE DE LA PROPHETIE DE ZACHARIE

POUR NOTRE TEMPS

 

         Il est grand, certainement, étant donné – comme je l’avais déjà souligné dans ma prédication sur “L‘OEUVRE DE DIEU AU TEMPS DE LA FIN” – que ce prophète a accomplit son ministère dans un moment capital de l’histoire d’Israel à la recherche de communion avec Dieu: LA RECONSTRUCTION DU TEMPLE DE JERUSALEM.

         Le peché et l’iniquité se sont installés en Israel, et ce peuple élu de Dieu s’est revolté contre Son Seigneur, rejetant Ses préceptes et ordonnances et réfusant d’écouter ce que les serviteurs et prophètes de Dieu leurs annoncaient de Sa part. Aussi Dieu rompit Son alliance avec cette génération adultère et jeta la confusion sur les fils d’Israel. Toute la malédiction et les maux écrits dans la loi de Moise tombèrent sur eux. Les enfants d’Israel furent arrachés de leur terre et amenés en captivité à Babylone.

         Soixante-dix ans! Tel fut le temps que Dieu a determiné par la bouche du prophète Jérémie, pour mettre fin à la désolation de Jerusalem. Si bien qu’à la fin, l’Esprit de Dieu anima ceux qui regressèrent de la captivité pour rébâtir  la Maison de Dieu et Son culte.

         Ce fut donc, à l’époque où l’oeuvre de la reconstruction affrontait des grandes barrières et montagne de difficultés dans sa réalisation, que Dieu envoya les prophètes Zacharie et Agée afin de permettre l’achèvement de l’oeuvre de la Maison de Dieu à Jérusalem.

         Arrivé à ce point, tout celui qui a de l’entendement sait que toutes ces choses nous ont été faites en figures (données en exemple) et sont écrites pour notre instruction, nous de l’Église qui sommes parvenus à la fin des temps (1Cor.10:6,11).

Sachant que tout ce que contient la loi est l’ombre des choses à venir; une représentation, et non l’exacte image de ces choses qui sont celestes et spirituels (Heb.10:1a). Nous avons ici, une illustration (un type) pour le temps présent dans lequel l’Eglise du Christ édifiée sur le fondement des apôtres comme une Maison spirituelle (le Temple du Dieu vivant) au commencement, s’est déviée du saint commandement du Seigneur qui nous a été transmis dans Sa doctrine par Ses apôtres et prophètes.

L’alliance a été brisée  au Concile de Nicée, et la véritable adoration a été menée en captivité dans la “Babylone la Grande”(Apoc.17). C’est ici la servitude spirituelle à laquelle l’église du Christ est soumise à ce jour. Le mystère du péché (ou de l’iniquité) qui opère dans le monde par le vin de l’impudicité de la “Grande prostituée” avec lequel se sont énivrés tous les rois de la terre et ses habitants, a livré le grand Nom du Seigneur à la honte parmi les nations. I-KABOD: La gloire est bannie de l’église! L’arche de Dieu n’est plus au milieu de nous!

         Quoi donc, Dieu laissera pour toujours Son temple dans la désolation? Loin de là! Car c’est à Lui qu’appartient la miséricorde et le pardon. Ce qui arriva au temps d’Israel à la fin de soixante-dix ans de captivité à Babylone, arriva pareillement pour l’Eglise. A la fin des sept âges, l’Eglise - ce temple de Dieu de la nouvelle alliance - sera RESTAURÉE ou rétablie dans son fondement primitif; réconduite sur les anciens sentiers (Jér.6:16)  par le MESSAGE DE LA RESTAURATION afin de rencontrer le Seigneur Jésus-Christ qui révient BIENTOT!

C’est ici la sagesse qui a de l’intelligence: Ce Dieu qui s’est révélé à Israel et qui habitait anciennement  à Jérusalem (Esd.1:3), se révèle à ce jour au peuple élu de la nouvelle alliance “en Esprit et en Vérité” (Jn.4:21,23,24). C’est ici Sa nouvelle demeure! C’est en cela que se résume la promesse faite par la bouche de tous les prophètes (comme c’est ici le cas de Zacharie): Au temps de la fin, ni par la puissance, ni par la force, mais par l’Esprit de Dieu  qui sera répandu sur Ses oints selon la promesse de ce jour, L’ÉGLISE DU CHRIST SERA RETABLIT, PAR LE SAINT-ESPRIT, DANS LA DOCTRINE QUI EST SELON LA VÉRITÉ. Celle-là même qui a été enseignée par les apôtres dans l’âge primitive et qui a été combattue et renversée par Babylone la Grande: La femme (église, religion) ou la grande ville (son siège) qui a la royauté sur les rois de la terre (Apoc.17:18). Typifié dans l’ancienne alliance par le roi Nabuchodonosor et sa Babylone. Et comme dit l’Ecriture:

“Ce qui a été, c’est ce qui sera, et ce qui s’est fait, c’est ce qui se fera, il n’ya rien de nouveau sous le soleil. S’il y a une chose dont on dise: Vois ceci, c’est nouveau! Cette chose existait déjà dans les siècle qui nous ont précédés. On ne se souvient pas de ce qui est ancien.. Ce qui est a déjà été, et ce qui sera a déjà été, et Dieu ramène ce Qui est passé” (Eccl.1:9,10,11a; 3:15)

Heureux celui qui acquiers la connaissance et discerne l’heure que nous vivons et sa promesse. C’est ici le répos, selon ce qui est écrit; c’est ici où Dieu donne la paix à tous les hommes qu’il agrée! (Es.28:12, Lc.2:14).

 

AUJOURD’HUI, CETTE PROPHETIE

 EST ACCOMPLIE!

 

         Le mystère de l’Église du Christ, notamment en ce qui concerne la vocation des païens était déjà présent dans le Conseil de Dieu dépuis les temps prophétiques dans les générations antérieures, mais toutefois, caché à l’entendement des fils des hommes, jusqu’à ce que l’accomplissement de temps l’ait manifesté par la révélation de l’Esprit dans le ministère apostolique.  C’est ce que le bien-aimé frère Paul nous enseigne dans son epître aux Ephésiens. Et comme, selon la loi de Dieu, toute affaire est reglée par la déposition de deux ou trois témoins (2Cor.13:1), j’aimerais avant de me pencher sur cette  vision  du prophète Zacharie, rappeler ces paroles  de l’apôtre Pierre: “Les prophètes, qui ont prophétisé touchant la grâce qui vous était réservée, ont fait de ce salut l’objet de leurs recherches et de leurs investigations, voulant sonder l’époque et les circonstances marquées par l’Esprit de Christ qui était en eux, et qui attestait d’avance les souffrances de Christ et la gloire dont elle seraient suivies. Il leur fut révélé que ce n’était pas pour eux-mêmes, mais pour vous, qu’ils étaient les dispensateurs de ces choses, que vous ont annoncées maintenant ceux qui ont prêché l’Évangile par le Saint-Esprit envoyé du ciel, et dans lesquelles les anges désirent plonger leurs regards”.(1Pi.1:10-12)

         Si nous prêtons bien attention à la manière dont Zacharie sonde, auprès de l’ange du Seigneur, ces choses qui lui sont montrées dans la vision; le Saint-Esprit nous montre par là que cette prophétie était encore pour un temps determiné. A ce jour donc, nous vivons le jour d’accomplissement de ces choses, si bien que le temps et les circonstances favorables marqués, par l’Esprit du Christ dans cette prophétie, rendent manifeste le secret de Dieu par la revélation de l’Esprit dans notre prédication ou témoignage de l’évangile.

         Et comme disait un certain homme de Dieu: “Si quelqu’un dit qu’il a le Saint-Esprit et qu’il nie cette parole, il y a quelque chose qui ne vas pas: le Saint-Esprit a écrit cette Parole”.

 

 

LE CHANDELIER D’OR

 

“Il me dit: Que vois-tu? Je répondis: Je regarde, et voici, il y a un chandelier tout d’or, surmonté d’un vase et portant sept lampes, avec sept conduits pour les lampes qui sont au sommet du chandelier”.

 

         Le mystère du chandelier qui répresente l’Eglise en type, nous est révélé par le Seigneur Lui-même en Apoc.1:20.

         Jésus-Christ est la lumière du monde (Jn.1:4,5,9; 3:19-21; 8:12; 9:5; 12:46; etc...). Il a donné cette gloire à Son église qui est Son Épouse et Son Corps (Jn.17:22); aussi a-t-Il dit à l’intention de Ses disciples qu’Il a qualifié d’ “enfants de lumière”, ceci: « Vous êtes la lumière du monde” (Mat.5:14).

         La véritable lumière qui éclaire tout homme et purifie ses sentiers est sans l’ombre de doute la Parole de Dieu (Ps.119:9,105). Et cette Parole de Dieu s’est manifesté dans la chair en Jésus-Christ, notre Seigneur, pour faire connaître aux hommes la volonté de Dieu et leur montrer le chemin qui conduit au Père céleste: “Nul ne vient au Père que par moi” (Jn.14:6).

Dans la représentation du premier tabernacle, le chandelier était placé dans le sanctuaire devant le voile qui séparait le lieu saint, du Saint des saints. Dans cette dernière partie se trouvait le propitiatoire d’où Dieu revelait toute Sa volonté à Son peuple par Son prophète, le médiateur de l’alliance (Ex.25:17,22; 26:33-35). Nous avons donc ici, une parfaite représentation de ce qui se passe aujourd’hui dans le véritable tabernacle: Jésus-Christ est le sanctuaire du véritable adorateur (Es.8:14); le lieu choisit par Dieu pour faire reposer Son Nom et présenter tout sacrifice et holocauste prévus par la loi pour le peuple de Dieu de la nouvele alliance. A l’intérieur de ce sanctuaire brille une lumière: l’Evangile de la gloire du Christ (2Cor.4:4). C’est ici la lumière véritable qui nous conduit à la face du Seigneur (le nouveau propiciatoire). Le Saint-Esprit nous conduisant dans cette lumière jusqu’au travers du voile; dans les profondeurs de Dieu. Là où les secrets de Dieu sont dévoilés par la Parole révélée et vivante. C’est ici où l’élu s’alimente de la manne cachée.

Or, cette dernière manne était conservée dans l’arche de l’alliance, sous le propitiatoire et le regard attentif des chérubins. Alleluia! C’est de cela que l’apôtre Pierre a aussi rendu témoignage (1Pi.1:12b). Car, c’est par l’Eglise que la multiforme sagesse de Dieu révélée par l’Esprit de Vérité est connue des principautés et autorités dans les lieux celestes. Malheureusement, tous n’ont pas cette connaissance! C’est ainsi qu’il est écrit: “Heureux le peuple qui connaît le son de la trompette; il marchera à la clarté de ta face, ô Eternel!” (Ps.89:16). Car, il y a des choses que seul un élu peut voir, entendre et comprendre: la parole vivifiée par l’Esprit de la révélation. C’est ici le vrai et bon vin qui stimule l’élu.

De la même manière que dans le premier tabernacle, il existait um voile qui servait de porte entre le sanctuaire et le lieu très saint et cachait ainsi la présence de Dieu à la vue des sacrificateurs; aujourd’hui dans le véritable tabernacle, ce voile qui sépare ceux qui adorent au sanctuaire, du Père est: Jésus-homme.

         Philippe lui dit: “Montre-nous le Père”. Jésus lui répondit: “Celui qui me voit, voit le Père, ne crois-tu pas que je suis dans le Père et le Père est en moi” (Jn.14:6-11). Cependant, c’était le voile de Son corps humain qui cachait aux yeux des juifs, la présence de Dieu Lui-même manifesté au milieu de Son peuple (Jn.10:30: Phil.2:6-8). Mais, lorsque sur la croix, le voile de sa chair fut déchiré, même Thomas, l’apôtre incrédule, put passer par cette porte et, parvenu au propitiatoire, goûta la manne caché et reconnut la divinité révélée au-délà du voile de la chair de Jésus: “Mon Seigneur et mon Dieu!”(Jn.20:28). Voici pourquoi Jésus dit: “Je suis la porte. Si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé; il entrera et il sortira, et il trouvera des pâturages” (Jn.10:9). Alleluia! C’est ici la manne cachée. Si seulement tous ces incrédules d’aujourd’hui pouvaient voir la chose comme Thomas... (Heb.9:8;10:19,20). En vérité, c’est Lui, Jésus-Christ, qui est le Dieu véritable et la vie éternelle (1Jn.5:20). Gardez-vous des idoles!

         Or, Jésus est le même, hier, aujourd’hui et éternellement! (Heb.13:8). Il arrive cependant que jusqu’à ce jour, cette voile humaine continue à cacher aux yeux de certains disciples, la présence tant désirée (et promise) du Seigneur ou la manifestation du Fils de l’homme par le ministère d’un de Ses oints (Mat.10:40 et 28:20b). Heureux donc, celui qui adore dans ce sanctuaire! Parcequ’il sera sauvé, il entrera et il sortira, et il trouvera du pâturage: cette nourriture que le Seigneur Lui-même donne à Son peuple au temps favorable (Mat.24:45). Tout le reste sont des voies qui paraissent droits aux yeux de ces hommes qui les empruntent, mais leur fin est le chemin de la perdition (Prov.16:25).

         Maintenant, il est absolument important de noter une chose ici: Zacharie est l’unique prophète, dépuis Moïse, qui nous donne dans sa prophétie, une description détaillée du Chandelier. Que signifie donc ceci?

 

 

 

UNE FIGURE PARFAITE

DE LA DISPENSATION DE L’ÉGLISE

 

         Le Chandelier formait avec tous ses accessoires, une pièce unique en or pur (Ex.25:31-40) sur lequel était disposé sept lampes qui s’allumaient de façon à éclairer le lieu continuellement, dépuis le soir jusqu’au matin devant le Seigneur. Son vase contenait l’huile d’olive pur qui montait par les sept conduits et alimentait les lampes continuellement. Selon le modèle que le Seigneur avait montré à Moïse. Et, ceci était une loi perpétuelle en Israël.

         Le concept “perpétuel” ne peut en aucun cas être comprise dans le sens de “éternel”. Car, si ce dernier signifie “quelque chose qui n’a pas de commencement, ni de fin”, dans le premier cas par contre, il s’agit de: “quelque chose qui demeure (ou dure) de génération en génération” de tous les enfants d’Israël.

         Entretemps, nous savons que, ce tabernacle donnait à Moïse était une figure du tabernacle céleste, édifié par Dieu Lui-même dans une alliance nouvelle, meilleure et plus parfaite que la première; dont Jésus-Christ est le médiateur.

         Nous avons donc ici, dans la prophétie de Zacharie, et selon les détails donnés dans la loi de Moïse, une illustration parfaite de l’Eglise du Christ  qui se dresse comme un Corps unique bien coordonné et formant un solide assemblage selon la force qui convient à chacune de ses parties (Ef.4:10-16). Et, tout comme ce Chandelier d’or pur (et raffiné dans le feu) devant le Seigneur, tout l’édifice ou corps se dresse comme une maison spirituelle pour Dieu.

         La compréhension du reste nous est donnée dans les trois premiers chapitres du livre d’Apocalypse: à l’instar de soixante-dix ans qui ont été déterminés pour la captivité de Israël à Babylone; sept générations  ou âges  ont également étaient arrêtés dans la prophétie pour l’édification du Corps du Christ (le tabernacle présent). Sept générations des nations, typifiées par sept lampes, dans lesquelles la Parole du Seigneur (lampe et lumière – Ps.119:105) est dirigée aux sept églises de l’Apocalypse 2 et 3. Et,  tout comme l’huile du vase montait par les SEPT tubes (ou conduits) et alimentait les lampes, la lumière de la vérité fut donnée aux églises des nations par “l’Esprit de la révélation” qui leur parle (Apoc.2:7a,11a,17a, etc...) au moyen de SEPT lettres ou messages de la Parole de Dieu qui témoignèrent dans leurs générations respectives ou âges, de la lumière qui éclaire tous ceux-là que Dieu a aimé et prédestiné (les ayant connu d’avance) à être semblables à l’image de Son Fils. Ceux-là qui sont identifiés dans la prophétie comme “vainqueurs”. C’est cela le mystère du Chandelier qui nous est représenté dans le premier tabernacle par: un corps unique d’or pur surmonté d’un vase d’huile et ayant sept conduits pour les sept lampes. Méfiez-vous des interprétations particulières!

         Je ne pourrais toutefois concluir ici, sans auparavant attirer l'attention de l’élu sur un détail important: Tous les messages (ou lettres) de la Parole du Seigneur ont été adressés aux messagers (ou anges) de sept âges ou générations représentés prophétiquement par les sept églises d’Asie, par l’intermédiaire d’une révélation donnée premièrement à un apôtre. Ceci signifie que le ministère de tous ces messagers est aliéné ou étroitement lié  au ministère apostolique. Ainsi, dans un âge ou génération donnée, nous reconnaissons et saluons comme messagers ou ange de Dieu, celui dont le témoignage de la Parole est en parfaite communion avec la révélation de la doctrine apostolique dans ses enseignements. Comme le témoigne aussi l’écriture en 1Jn.1:1-6 et Gal.1:8,9.

         La même chose justifie aussi tous les serviteurs que Dieu peut susciter dans une génération ou âge donné selon Son bon plaisir. Ayant selon la vérité de Dieu, UNE REVELATION UNIQUE pour chaque génération, le témoignage de chacun d’eux doit être en parfaite communion avec le “message” du Seigneur donné en son temps dans cette génération-là. Et, tout comme la manne du jour, ce message unique identifié comme la “nourriture au temps convenable” (Mat.24:45), constitue l’aliment spirituel obligatoire pour tous les croyants qui marchent avec Dieu sous la nuée de Sa gloire dans l’exôde de l’Eglise vers la patrie celeste. Amen!

         C’est cette parole de la prédication que Dieu envoie par la révélation de l’Esprit à ceux qui lui appartiennent (les vainqueurs), qui donne à tous ceux qui la reçoivent et croient en la révélation du Fils de l’homme, le pouvoir de devenir enfants de Dieu dans une génération déterminée. Cette communion de l’Esprit caractéristique des messagers, serviteurs ou prophètes de Dieu agissant de Sa part dans une même génération nous est représentée en figure par Moise et les soixante-dix anciens d’Israel prophètisent par le même Esprit (No.16:16-29). Car, tout comme Dieu l’affirme dans cette écriture Lui-même: un homme ne peut supporter, tout seul, la charge de tout le peuple de Dieu (v.17). Malheureusement, tous n’ont pas cette connaissance! Parceque c’est ici où surgissent les sectes et divisions autour du message de la Parole de Dieu. Comme cela est arrivé avec  Luther, Wesley, Branham...  Lorsque la grande et glorieuse oeuvre accomplit par Dieu à travers leurs ministères éclata enmorceaux donnant naissance à diverses tendances ou groupes réligieux. Pour la ruine de tous ceux qui empruntent cette voie!

         Cependant, à tous ceux qui marchent en-déhors de cette Vérité révélée en son temps et qui se perdent dans la rébellion de Koré, Dathan et Abiram en se récommendant eux-mêmes aux églises; marchant selon leurs propres “révélations”; croyant et enseignant leurs propres doctrines, pensées ou expériences et édifiant leurs propres royumes... le Seigneur réserve la même fin. Comme pour les sacrificateurs Nabad et Abihu, les deux fil de Aaron qui amenèrent un feu étranger devant la face du Seigneur. Ce qui ne leur fut pas ordonnée (Lev.10:1-11). Aujourd’hui à notre grande tristesse, nombreux sont ces sacrificateurs qui se sont énivrés de boisson forte: le vin de l’impudicité et des abominations de Babylone la Grande, et ne parviennent pus à faire la différence entre le saint et le profane; entre ce qui est pur et ce qui ne l’est pas. Car, en vérité, tout comme, seul le feu de Dieu pouvait Le sanctifier en tous ceux qui s’approchaient de Lui et Le glorifier aux yeux des siens, la lumière véritable qui brille pour éclairer le corps du Christ (l’édifice d’or – 1Cor.3:12a), c’est seulement cet évangile unique qui est selon la doctrine des apôtres révélée par le Seigneur Lui-même (Jn.17:6,8,20: 1Cor.3:9-11: Gal.1:6-9,11,12). Amen!

         L’honneur est pour ceux qui croient en ces paroles de la révélation de Sa volonté. Ne jugez point selon les apparences, faites-le plutôt selon la justice!